Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre

Publié le par Claire Abadie

(112p)

Quatrième de couverture

"Ainsi croissaient ces deux enfants de la nature. Aucun souci n'avait ridé leur front, aucune intempérance n'avait corrompu leur sang, aucune passion n'avait dépravé leur cœur."

Avis:

"Toutes les familles heureuses se ressemblent ; mais chaque famille malheureuse l'est à sa façon", voilà la première phrase qui m'est venue en tête à la lecture de cet ouvrage. En effet, l'auteur prend le pari de nous montrer des gens heureux, deux personnages qui sont en adéquation avec leur milieu et eux-mêmes et personnellement, même en préférant les histoires malheureuses, je dois avouer que l'auteur écrit avec une simplicité rafraîchissante le bonheur. Dès le début, on sentait un calme avant la tempête et j'attends avec tranquillité quel malheur se profilait à l'horizon. Pourtant, dès que les choses ont commencé à mal tourner dans le roman, l'auteur est parti dans des discours philosophiques et toute la partie tragique a perdu de sa force. Je n'ai pas réussi à ressentir avec les personnages leur désespoir car l'écriture loin de m'impliquer, laissait une distance et j'ai trouvé que l'auteur écrivait bien mieux le bonheur que le malheur.

En conclusion, un petit roman campagnard qui, sans me bouleverser, a fait un petit bout de chemin avec moi.

Commenter cet article

Froggy80 17/03/2014 20:00

Hum... le classique c'est pas du tout mon truc !!! Mais je suis contente que malgré tout, tu ais passé un moment sympa ! Bon challenge !